Datajournalisme, bases de données et visualisations

20/05/2014

«Parce qu’il s’intéresse aux caractéristiques vérifiables des événements, le journaliste de bases de données marque un re- tour aux dimensions factuelles de l’actualité (…). Le data journalism n’est ni une révolution ni une inno- vation. C’est juste une manière de chercher, de trouver et de montrer l’information avec les outils pour les audiences de notre époque ».   Le préalable ainsi posé, le journa- liste français Alain Joannes entreprend, dans son nouvel ouvrage « Data journalism. Bases de don- nées et visualisation de l’information » (1), d’expliquer comment exploiter et visualiser des données brutes (chiffres, statistiques, cartes,…) dans le cadre d’un travail journalistique. Pratique, cet ouvrage comprend plus de 30 études de cas et de 120 visualisations de données. Il passe ainsi au crible les étapes de la ré-colte, de la mise en relation et de l’interprétation des données, avant de logiquement s’intéresser à celle – non moins importante – de leur transformation en cartes ou tableaux interactifs.

Pour l’auteur, « c’est en faisant preuve de créativité visuelle sur des investigations originales que certains sites d’informations se détacheront d’une offre médiatique conventionnelle ». Le data journalism conjugue les savoir-faire et, à la question des compétences techniques que devrait développer le journaliste, Alain Joannes nuance. « P ersonne ne soutient que le journaliste doit se tenir à l’écart de la programmation » mais « un journaliste complet, s’il veut le rester, pourra difficilement rivaliser avec les programmeurs. »

(L. D. )

[Publié dans Journalistes n°123, février 2011]

1) CFPJ Editions, 172 pp., 32 €.

Mots-clés: | |