Ecrire pour le web

25/06/2013

Concevoir un site internet, c’est soigner son graphisme, son ergonomie, sa mise en œuvre technique mais bien sûr aussi son contenu. « Bien rédiger pour le web… et améliorer son référencement naturel » s’adresse aux rédacteurs, chargés de contenu, chefs de projets et journalistes, de plus en plus souvent amenés à travailler pour le web.

Le centre névralgique d’un site, c’est sa conception et il s’agira de l’orienter vers l’utilisateur avec un contenu concis, efficace, actualisé, utilisant à bon escient les outils multimédia (liens, images,…). « Il ne suffit pas d’écrire bien. La rédaction web doit s’inscrire dans une logique de retour sur investissement sur un support de consommation rapide. (…) Cette logique doit déterminer les objectifs du site et influencer le lecteur », indique Isabelle Canvet (Ecrire pour le web, éd. Eyrolles).

Ainsi introduites, les règles de la rédaction web s’apparentent davantage à un énoncé de techniques largement éprouvées : la pertinence des mots-clefs, la structure du texte en pyramide inversée, la règle du qui-quand-où-pourquoi-comment, les lois de proximité (temporelle, sociale, géographique), l’utilisation d’un langage compréhensible par tous…

Isabelle Canivet préconise l’utilisation de titres informatifs, la rédaction de textes aux phrases simples et courtes, la mise en relief des textes plus longs ou encore la chasse aux redondances et aux clichés.

Sur internet, « trop d’information tue l’information mais une page peut en contenir beaucoup sans être surchargée, si tant est qu’elle est appréhendée et perçue de manière agréable. Il s’agit de l’alléger, l’image jouant ici un rôle essentiel : elle constitue une fracture visuelle. »

Les principes de l’écriture en ligne ont pour objectif de s’adapter à la fois aux moteurs de recherche (des robots) et aux internautes, qui lit différemment à l’écran.

Le site www.redaction.be a listé une série de bonnes pratiques :

Le web est multimédia : intégrez des images pertinentes et bien balisées, elles améliorent également la convivialité du site. L’ajout de son et de vidéos doit également être pertinent. Le site CNN.com a toutefois constaté que ses internautes consultaient peu les vidéos proposées et privilégie aujourd’hui le contenu texte. A l’inverse, une vidéo postée sur Youtube, grâce à la viralité des réseaux sociaux, peut toucher des milliers d’internautes à travers le monde. Le web est basé sur l’hypertexte : usez sans abuser, n’ajoutez des liens que s’ils sont pertinents. Ne surchargez pas inutilement vos pages.

Court ou long ?

Les deux écoles s’affrontent de longue date. A savoir qu’il n’est pas impossible de lire un texte long à l’écran, pour autant qu’il soit bien structuré en morceaux de textes courts. Quand une page est longue, il est aussi conseiller d’ajouter des éléments permettant une navigation interne.


Quelques liens utiles pour voir/en savoir plus :

 

Mots-clés: |