La métaphore de l’arbre pour visualiser l’info

20/08/2014

The book of trees - Manuel LimaSymbole religieux et universel, l’arbre a traversé l’histoire de l’humanité et des cultures. Considéré comme le centre du paradis chez les Sumériens, les Acadiens et les Assyriens, l’arbre de vie se référait aux notions de fertilité, d’immortalité et de renaissance. On en retrouve également la symbolique dans la Grèce antique, dans la culture nord-américaine (aztèques, mayas, toltèques), dans l’Egypte ancienne, le judaïsme, le christianisme, l’islam et le bouddhisme. Dès le Moyen-Âge, l’arbre devient un outil de mémorisation et de visualisation des connaissances. Ses représentations se sont peu à peu dépouillées, passant de formes figuratives, abondantes de détails, à des formes abstraites et épurées. Manuel Lima, professeur de visualisation de données à la Parson New York School of Design et fondateur de VisualComplexity.com, retrace huit siècles de cette histoire dans « The book of trees. Visualizing branches of knowledge » (non traduit).

Neuf types d’arbres

La métaphore de l’arbre évoque les notions de hiérarchie, de centralisation, d’immuabilité. Ses usages en tant qu’outil de communication se retrouvent dans une variété de domaines : religieux, généalogique, scientifique, biologique… Aujourd’hui, ils schématisent des bases de données et des systèmes informatiques. Avec le développement de la génération (algorithmique) de graphiques par ordinateurs, les arbres ont favorisé de nouvelles méthodes de conception et de développement. « Comme n’importe quelle carte, une visualisation est toujours une interprétation, un point de vue unique pour comprendre le système », relève Manuel Lima, soulignant la puissance et l’impact de cet outil de visualisation.

L’auteur identifie neuf types d’arbres de connaissance. Chacun d’entre eux fait l’objet d’un chapitre spécifique, dans lequel sont exposées leurs caractéristiques : arbres figuratifs, verticaux, horizontaux, multidirectionnels, radiaux, hyperboliques, rectangulaires, circulaires,… La richesse de cette monographie réside aussi dans celle de ses illustrations, présentées dans une mise en page à l’esthétique soignée.

(L. D.)

Manuel Lima. « The book of trees. Visualizing branches of knowledge », Princeton Architecture Press, 2014, 206 pp.

Mots-clés: |